Au commencement

Pour pouvoir vieillir sans regrets

Après une carrière dans l’audiovisuel, le culturel et un joyeux détour par la pharmaceutique, Marie-Yvonne Michez décide d’enfiler ses bottes pour de bon.

Fille d’un professeur d’horticulture et issue d’une fratrie d’ingénieurs forestier, il ne fallait pas aller loin pour reconnecter avec le vert. Sur fond d’éco-anxiété, elle décide de monter au créneau et de se former en aménagement de jardin.

Mars 2020, alors que tout est à l’arrêt (COVID oblige), les idées quant à elles continuent de grandir. Réagir, agir, aller de l’avant. L’ASBL La Framboise masquée était née. Elle a différents objectifs :

  • Éducation populaire et citoyenne au jardinage écologique et à la sauvegarde de la biodiversité,
  • Aménagement auprès des particuliers et collectivités d’espaces dédiés à l’accueil de la biodiversité,
  • Acteur de la vie locale dans une démarche inclusive, développement d’activités qui rassemblent des publics variés.

Une affaire de famille

Pour lancer cette aventure, il fallait du solide, du concret, et des compétences.

Denis Michez, Professeur de botanique et d’entomologie à l’Umons était tout indiqué pour présider l’aventure. Il développe des recherches sur les abeilles sauvages et leur relations avec les plantes. Il a, entre autres, coordonné la publication de la première liste rouge des abeilles d’Europe et de Belgique.

A ses cotés Adrien Michez, Bio-ingénieur en eaux et forêt de Gembloux, est spécialiste de la gestion et conservation des rivières et des milieux humides. Il s’est spécialisé dans le développement de nouveaux outils de suivi de la nature tel que les drones et les images satellites.

%d blogueurs aiment cette page :